Chirurgie des voies lacrymales

Les maladies des voies lacrymales sont responsables de larmoiement (épiphora). On distingue deux types de maladies des voies lacrymales : les maladies congénitales et les maladies acquises, toutes deux traitées par le Dr Fauquier. Les consultations ont lieu à son cabinet au Centre Monticelli-Paradis, les opérations chirurgicales à la Clinique Moncelli à Marseille.

On distingue deux types de maladies des voies lacrymales :

  • congénitales, le larmoiement de l’enfant est la plupart du temps dû à l’imperforation de la voie lacrymale.
  • acquises, le larmoiement de l’adulte peut être dû à différentes causes : une malposition des paupières, une pathologie de la surface ou le plus souvent une obstruction de la voie lacrymale (de la sténose du point lacrymal à la sténose du canal lacrymal).

Traitement du larmoiement de l’enfant

Il va dépendre de l’âge de l’enfant au moment de la consultation.
De la naissance jusqu’au quatrième mois, pas de traitement sauf massage du sac lacrymal, hormis complication. Entre le quatrième et le neuvième mois, en fonction de la sévérité on peut proposer un sondage simple au cabinet. Dans des cas plus sévères à partir du sixième mois, dans le cas de la nécessité d’une prise en charge chirurgicale, un sondage associé à une intubation par sonde de silicone est indiqué. Il n’y a aucune incision, tout se fait par les voies naturelles.
La chirurgie pédiatrique nécessite une clinique et un anesthésiste agréés pour l’anesthésie pédiatrique.

Traitement du larmoiement de l’adulte par obstruction de la voie lacrymale

Deux cas de figure : la voie lacrymale est soit partiellement fermée, soit elle l’est totalement.

Sténose partielle

Dans une sténose partielle, on peut proposer un traitement simple par les voies naturelles sans incision par dilatation et mise en place d’une sonde d’intubation.
L’intervention se réalise sous anesthésie locale (ou générale si le patient le désire) le plus souvent en ambulatoire.

Sténose totale

Dans une sténose totale, il faut refaire la portion verticale de la voie lacrymale, cela s’appelle une dacryocystorhinostomie.
Elle peut se faire par voie externe : son inconvénient relatif étant la nécessité d’une petite incision dans le cerne, mais ses avantages sont de permettre un contrôle total de toute la voie lacrymale et de pouvoir se pratiquer aussi bien sous anesthésie locale que générale selon le choix du patient.
La dacryocystorhinostomie peut également se pratiquer par voie endonasale : l’intérêt est de ne pas avoir de cicatrice, mais la voie endonasale a pour inconvénient de ne pas permettre le contrôle de la portion horizontale de la voie lacrymale et de nécessiter une anesthésie générale.

Dans les deux cas, l’intervention se fait soit en ambulatoire soit lors d’une courte hospitalisation avec sortie dès le lendemain, en fonction du contexte clinique.
Le Docteur Fauquier pratique l’ensemble de ces techniques.

Anatomie des voies lacrymales

Anatomie des voies lacrymales

Sondage voie lacrymale de l’enfant sous anesthésie

Sondage voie lacrymale de l’enfant sous anesthésie

Retard d’évacuation des larmes de l’œil gauche visualisé par fluorescéine

Retard d’évacuation des larmes de l’œil gauche visualisé par fluorescéine

Chirurgie des voies lacrymales

Chirurgie des voies lacrymales

Copyright © Dr Stéphan Fauquier, 2013-2017 - Centre Monticelli-Paradis - 433 bis, rue Paradis - 13008 Marseille, France

Haut

Copyright © Dr Stéphan Fauquier-Centre Monticelli-Paradis, 2013-2017
433 bis, rue Paradis - 13008 Marseille, France

Plan du site - Haut